Conseil municipal du 17 Octobre 2019

La Communauté de Paris Saclay

Ce conseil a été l’occasion de donner acte de la présentation des rapports d’activité des différents syndicats et structure intercommunales qui participent au fonctionnement de la collectivité.

La présentation du rapport d’activité de la communauté de Paris Saclay (CPS) a été l’occasion d’échanges sur le fonctionnement de celle-ci. Son conseil est composé de 78 élus issus des conseils municipaux des 27 villes situées sur le territoire de l’intercommunalité. Dans son rôle, elle hérite de différentes compétences venant des communes comme le développement économique, le transport des personnes, la politique de la ville et l’action sociale, la collecte et le traitement des déchets, ou le service d’eau potable, etc

Alors que la parité est imposée par la loi lors de l’élection des conseillers municipaux et aussi lors du fléchage préalable qui désigne les membres du conseil communautaire, le bilan reste bien maigre au niveau du conseil communautaire avec seulement 4 femmes parmi les 27 maires. Cela montre que, dans nos communes, les hommes s’imposent le plus souvent comme tête de liste lors des élections municipales. Le déséquilibre est aussi présent parmi les conseillers communautaires, déséquilibre qui résulte de différents biais mécaniques mais aussi du choix volontaire de certaines communes comme Villebon sur Yvette. Le maire a profité d’une possibilité administrative pour faire désigner un homme le premier adjoint en plus de lui-même comme représentant de la ville. C’est ainsi que la représentation de Villebon au conseil communautaire est formée de deux hommes et zéro femme !

Stratégie commune à la CPS, éviter autant que possible les interactions avec les citoyens.

  • Lorsque des demandes d’explication sont présentées par les citoyens sur l’attribution du marché de collecte des déchets ménagers à la société SEPUR, le président de celle-ci refuse de répondre se contentant de renvoyer au SIOM. C’est pourtant bien la CPS qui délègue au SIOM cette activité et à ce titre, elle doit répondre des choix de celui-ci.

  • Quand il s’agit de choisir des associations pour former la commission de contrôle financier, des associations sportives sont retenues.

Les séances du conseil communautaire sont particulièrement fades avec une multiplicité de délibérations qui s’égrènent les unes après les autres. Occasionnellement un conseiller prend la parole pour défendre un intérêt particulier de sa commune.

Proposer un renouveau de cette institution, inscrire son fonctionnement dans les exigences d’une véritable démocratie participative sera le défi à relever pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>