Conseil municipal du 24 janvier 2019

Conflit social au SIOM

Deux visions de la situation se sont à nouveau confrontés. Celle du maire et de sa majorité : les salariés sont maintenant au travail et tout va pour le mieux. Celle des élus de Nouvel Elan Pour Villebon qui ont rencontré de nombreuses fois les salariés. Le travail a certes pu commencer début janvier quand Sepur a emmené des camions sur le site pour faire la collecte. Tout cela se passe dans des conditions intolérables de tension entre les salariés et l’encadrement de Sepur. Les salaires versés sont en baisse par rapport à leur montant avec le délégataire précédent. Le 31 janvier, certains salariés ont du menacer de ne pas venir le lendemain pour obtenir dans les heures suivantes un chèque. Le travail est complètement désorganisé comme chacun s’en rencontre en observant la collecte.

Le maire a du reconnaître que 3 mois après le début du contrat de délégation avec Sepur il était toujours dans l’impossibilité de transmettre les différents documents contractuels liant SEPUR et le SIOM. Rappelons le : il s’agit d’affaires publiques, financées par les habitants de la ville via la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères. Le fonctionnement démocratique des institutions est ici bien en berne.

Grand débat à Villebon-sur-Yvette

Désireux d’inscrire notre commune dans ce mécanisme d’échange sur les choix politiques de la nation, les élus de Nouvel Elan Pour Villebon ont fait une intervention. Il s’agissait pour nous de demander une implication plus grande de la mairie dans ce processus de revitalisation de la vie démocratique. Retrouvez ici cette intervention. Sans surprise, nos arguments n’ont pas fait fléchir le maire qui reste sur son projet « petit grand  débat », petit grand débat car visant à couvrir tous les thèmes en une seule séance de 2h30 et ce indépendamment de l’engouement de la population. Quelques jours plus tard, le lundi 4 février, une petite centaine de Villebonnais se sont retrouvés pour débattre.

Nous avions déjà compris que la majorité municipale préfère toujours réduire à son strict minimum la présence de la politique, du débat dans la ville. C’est bien cette philosophie qui a prévalu pour faire interdire la tenue de réunions politiques dans la salle Jacques Brel ou encore pour inscrire dans le règlement municipal l’interdiction d’utiliser dans caractères dans les tribunes politiques du magazine municipal.

Les amortissements comptables de la voirie

Ce conseil était l’occasion de revoir un document comptable, le procès-verbal de mise à disposition des voiries à la CPS (retrouvez ce document ici). Ce travail devait être un peu technique et fastidieux. De fait, cela a un peu bloqué car les règles d’amortissement retenues pour les différents travaux de voirie n’ont pas pu être explicitées. C’est un total de 49M€ de voirie qui ne sont pas amortis. Pour certains cela semble être la règle pour d’autres cela semble plus empirique. Difficile d’expliquer que le mur anti-bruit construit en 2003 ne soit pas amorti alors que sa réparation en 2005 l’est.

Pour mettre fin au débat, le maire a promis des explications. Nous les espérons pour le prochain conseil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>