Conseil Municipal de 1er février 2018

Vélos électriques et circulations douces ou de l’art de jouer sur les mots

Aucun effort n’a jamais été fait dans notre commune pour développer les circulations douces, à l’exception du chemin des écoles. Pour masquer son désintérêt total pour ce sujet, la majorité municipale sous l’impulsion de M. le maire a tout simplement décidé de mettre sous ce chapitre les travaux d’aménagement des trottoirs et de revendiquer des progrès dans ce domaine.

Nous sommes revenus sur ce point lors du conseil de février lorsqu’il s’est agi de débattre de la mise en place d’un soutien aux Villebonnais souhaitant équiper leur vélo d’une motorisation électrique. Sur le fond, une telle démarche qui est menée en partenariat avec une association d’insertion est tout à fait intéressante. Cela pose néanmoins la question des lieux de circulations que doivent emprunter les Villebonnais ainsi équipés de ce mode de déplacement en circulation douce.

Nous avons donc tenu à rappeler à M. le Maire que les trottoirs sont essentiellement à usage des piétons. Circuler à vélo peut gêner ceux-ci, notamment les personnes âgées, les mamans accompagnées de jeunes enfants en poussettes.

Le collège vient de s’équiper d’un parking à vélos. Il est donc aujourd’hui particulièrement urgent de mettre en place un plan d’aménagement de pistes cyclables afin que les collégiens puissent prendre leur vélo et se rendre à leur établissement en sécurité.

La seule création récente est le chemin des écoles mais il s’interrompt au niveau du carrefour des Bories, laissant les cyclises au milieu de la circulation. Lors de la révision du PLU, toutes les propositions faites pour établir des cheminements continus ont été rejetées par la majorité. Un schéma d’aménagement des circulations douces au niveau de la communauté Paris-Saclay est préparation mais Villebon sur Yvette ne s’y inscrit pas.

  • Se rendre au centre commercial Villebon 2 en vélo relève de l’exploit, en particulier dans la zone située au-dessus de l’ex-hippodrome ;

  • Se rendre à Courtabœuf nécessite une très bonne connaissance des lieux, car le passage pour les piétons et les vélos est indiqué nulle part.

Proposer aux Villebonnais de s’équiper en vélos électriques avec une subvention municipales serait bien sur le fond, si il ne s’agissait avant tout d’un effet d’affichage destiné à masquer l’absence de politique en termes de circulation douce (création de pistes cyclables et de places de stationnement sécurisées pour les vélos dans les principaux points d’intérêt de la ville).

Modification du règlement intérieur du conseil municipal

A mi-mandat, la majorité municipale a décidé de modifier le règlement intérieur du conseil municipal, pour y faire figure un détail : l’adresse du local de la minorité municipale mais surtout pour interdire l’utilisation des caractères gras dans l’article que la minorité rédige dans chaque Vivre à Villebon, article que le loi oblige la majorité à publier.

Pourquoi interdire les caractères gras : c’est le conseiller municipal délégué à la communication qui va donner son explication : « éviter qu’il y ait une confusion entre les articles qui sont à titre informatif dans l’ensemble du Vivre à Villebon et ces deux articles qui sont non informatifs qui sont des prises de position politiques. Il s’agit d’éviter toute confusion à cause de la typographie. » En quelques mots, l’absence de respect de la majorité municipale dans l’intelligence des Villebonnais est ainsi résumé.

M. Millard avec le soutien de M. Le Maire s’était permis dans le numéro 159 de Vivre à Villebon de remplacer les caractères gras du texte par des caractères ordinaires contrevenant à la version précédente du règlement intérieur du conseil municipal qui précisait : « Les articles sont publiés en l’état. Aucune correction n’est apportée. » Une fois cet excès de pouvoir réalisé, la majorité a du voter cette modification du règlement intérieur, petite limitation des droits de la minorité, petite atteinte à la démocratie. Atteinte bien vaine car nous avons remplacé les caractères gras par des majuscules et espérons que notre contribution à la vie de la cité sera toujours lue avec intérêt par les habitants de la ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>