Conseil municipal du 18 mai 2017

Vente du grand dôme : bientôt la fin d’une longue et coûteuse histoire. Nous ne pouvons que regretter que l’élu Xavier Dugoin, qui avait initié cette histoire ait malgré tout retrouver un mandat et le soutien d’autres élus pour prendre la présidence de syndicats intercommunaux.

Budget supplémentaire : un sur-équilibre de 3 200 000€ en incluant un emprunt. Aucune explication n’a été obtenue sur cette stratégie pour le moins curieuse.

Circulation à la Roche : des « Cédez-le passage » notoirement peu respectés vont être remplacé par des stops.

Le grand dôme bientôt propriété de la Fédération Française de Judo et Disciplines Associées (FFDJA) ?

GrandDome

Enfin ! C’est 25 ans après sa construction que le grand dôme va trouver une vocation. Il a été construit sous l’impulsion de Xavier Dugoin, ex-président mégalomane du conseil général qui se rêvait un jour ministre des sports, avec l’accord et le soutien financier de la majorité municipale de l’époque dont certains siègent encore comme maire ou adjoint en 2017. Avec d’autres édifices, il devait accueillir les jeux de la Francophonie qui n’eurent jamais lieu en Essonne. Ce fut un gouffre financier pour le département. Le bâtiment et ses parkings devenus propriété de la ville n’ont été utilisés que sporadiquement. Avec des coûts d’entretien estimés à 300 000€ annuels environ, c’est une véritable charge pour la commune. Avec l’aide des récents présidents du conseil départemental, Jérôme Guedj et son successeur, la FFDJA a d’abord organisé des compétitions dans le grand dôme, s’est convaincue de l’acheter 2 585 000€ et d’en faire un site pour l’entraînement et la compétition de haut-niveau. Environ 500 000€ de travaux doivent être faits au préalable afin que le bâtiment soit au niveau demandé par la FFDJA. Les chasseurs d’autographes pourront d’ici peu se poster dans le bois des Gelles pour rencontrer les judokas en plein footing.

Pour la petite histoire politique de notre département, Xavier Dugoin a été condamné à la prison pour avoir dérobé 1200 bouteilles dans la cave du conseil général. En dépit de ces différentes aventures après avoir purgé sa peine, il a été réélu à Mennecy où il siège comme adjoint de son fils qui est le maire. Ses collègues des communes environnantes l’ont aussi porté à la tête du SIARCE, un syndicat d’aménagement de rivière et du SIREDOM, un syndicat de gestion des ordures ménagères opérant sur une partie de l’Essonne. Tout ceci se passe de commentaires  !

Compte administratif 2016 et budget supplémentaire.

Un temps important de la gestion financière d’une commune est l’examen des comptes de l’année précédente. Cet exercice appelé « clôture du compte administratif » permet d’observer les dépenses et les recettes tant en fonctionnement et en investissement pour les différents chapitres budgétaires. L’étape suivante est alors l’adoption du budget supplémentaire qui intègre les résultats observé à la clôture du compte administratif.

La clôture du compte administratif 2016 a permis d’observer un excédent de 4 091 284,96 €.

En incluant le report de 2015, le résultat global de clôture 2016 s’élève donc à 6 026 727,11 €. A noter que ce résultat qui est classiquement excédentaire a bénéficié d’une rentrée exceptionnelle de 1 902 654€ au titre des droits de mutation, rentrée exceptionnelle générée par la transaction immobilière sur Villebon 2. Pour mémoire, les recettes 2016 se sont élevées à 37 721 404,04 € et les dépenses à 33 630 119,08 €.

CompteAdministratif2016

La séance du conseil a ensuite étudié le budget supplémentaire qui a vocation à intégrer les résultats de l’exécution budgétaire précédente et à ajuster le budget primitif. De manière assez étonnante, le budget supplémentaire proposé par la majorité se caractérise par un sur-équilibre en investissement avec des recettes de 11 477 910€ et des dépenses de 8 279 612€, soit un excédent à hauteur de 3 198 298€. Pourquoi dans ces conditions, continuer à prévoir un emprunt de 2 600 000€, emprunt qui contribue donc directement à ce sur-équilibre ? La seule réponse de l’adjoint aux finances fut : nous aurions pu retirer cet emprunt du budget mais nous ne l’avons pas fait. Différentes stratégies sont possibles.

Vos élus NEPV sont donc au regret de vous dire que leurs questions n’ont pas vraiment pas permis de clarifier la stratégie budgétaire de la majorité municipale.

Circulation dans le quartier de la Roche

C’est par une question écrite qu’Ophélie Guin a pu soulever un des problèmes qui affectent le quartier depuis la fin des travaux de la rue de Palaiseau : la présence de plusieurs « Cédez-le-passage » consécutifs au niveau de l’intersection de la rue de Palaiseau avec la rue Henri Dunant et ensuite le chemin de la Basse Roche. La demande a été entendue et une évolution devrait avoir lieu avec la mise en place d’un stop à l’intersection entre la rue de Palaiseau et le chemin de la Basse Roche. La sécurité devrait être accru car il était notoire que ce « Cédez-le-passage » était peu respecté.

Retrouvez-ici le texte de la question posée par Ophélie Guin.QuestEcriteCM180517

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>