Conseil municipal du 30 Mars 2017

Réduire sa consommation d’eau pour compenser l’augmentation du prix de l’au : c’est ce que ce propose le maire ou encore faire la chasse aux constructions illégales, seul abri qui reste pour les plus pauvres.

Constructions illégales ; la majorité municipale unie derrière la droite essonnienne pour faire la chasse aux plus pauvres.

Que reste-t-il aux plus pauvres qui n’ont pas de toit pour se loger ? Rien si ce n’est parfois une construction de fortune dans les bois. C’est illégal et les équipes d’aide sociale doivent être envoyées pour rechercher une solution chaque fois qu’une personne, une famille en est réduit à de tels expédients.

Le conseil municipal de Villebon a du délibérer sur une autre approche! Sous l’impulsion de François Durovray, le président issu des « Républicains », une charte a été rédigée et proposée au vote des conseils municipaux des communes de l’Essonne. Cette charte s’appuie sur l’ensemble des textes de loi en vigueur pour demander aux forces de l’ordre, à la justice de faire une priorité de l’expulsion des indigents. Un référent, l’adjoint aux affaires scolaires a été désigné sur la commune pour coordonner l’effort. Il s’est déjà proposé pour mener des inspections dans l’espace communal.

Cette même charte en oublie de mettre l’accent sur une autre forme de constructions illégales comme celles qui faites sur des terres agricoles et qui sont utilisées pour un tout autre usage. De telles constructions sont bien connues à Villebon. d’autres formes de constructions illégales existent et chacune des personnes qui a voté pour ce texte aurait pu penser à toutes ces petites modifications non déclarées des pavillons, des garages qui deviennent des chambres, etc. Ces modifications échappent à l’impôt foncier, causant aussi un préjudice à la collectivité.

Élu d’une liste qui a mis la solidarité en tête de ses valeurs, vos élus de NEPV se sont abstenus sur ce texte dont l’essentiel consiste à rappeler les lois de la République. Voter contre ce texte aurait été signifié une opposition absurde à ces lois même si nous désapprouvons totalement la philosophie qui anime cette charte. Qu’en penserait l’abbé Pierre ?, qu’en pense Michel Pouzol député PS de l’Essonne qui a vécu dans une cabane au fond des bois avec sa femme et ses enfants à un moment où sa vie lui échappait ?

Taux d’imposition : cela tourne à la farce.

La traditionnelle délibération sur les taux d’imposition aurait juste du être l’occasion pour la majorité municipale de se vanter une fois de plus de sa bonne gestion qui lui permet de garder des taux constants dans un contexte difficile. Le maire et l’adjoint aux finances présentent cela comme un exploit qu’ils sont seuls capables de réaliser, quand bien même la quasi totalité des communes de l’Essonne arrivent au même résultat (1). L’affaire a dérapé quand vos élus de NEPV ont souhaité mettre en perspective ces taux avec l’ensemble des contributions obligatoires des Villebonnais :

  • la dette municipale qui a été restructurée et dont le paiement va s’étendre sur 15 ans bien au-delà du mandat des élus qui l’ont contractée,

  • les taxes départementales prélevées avec la taxe foncière qui ont bondi de 28 %,

  • le prix de l’eau qui va augmenter de 2,7% suite à un avenant passé avec Suez.

Réponse du maire : « Augmentation obligatoire de l’eau. Personne n’est obligé de consommer plus d’eau. On peut aussi s’efforcer de faire des économies. »

(1) Référence article du Parisien titré « Une année stable pour les impôts locaux » en date du 18 avril 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>