Conseil Municipal du 24 Mars 2016

Urbanisme : c’est par une question écrite que nous avons demandé officiellement la communication de l’étude « pré-opérationnelle » préparatoire à l’urbanisation de la zone de la DGA. Cette étude, réalisée par le cabinet G. Architecture, vise à :

- préciser les grandes lignes de l’organisation et de la composition de l’habitat,

- vérifier la faisabilité technique et financière,

- aider à la décision pour le phasage et la mise en œuvre.

Le maire a refusé de communiquer publiquement ce travail arguant, qu’il s’agit d’un document de travail préparatoire à une prise de décision et que ce document doit d’abord être validé par les services de l’Etat. Cette position nous paraît pour le moins incompréhensible : l’étude a été financée par la commune de Villebon et ce travail vise à éclairer l’ensemble des personnes impliquées dans les décisions d’urbanisme sur ce terrain et donc en particulier l’ensemble des élus du conseil municipal.

Le vote des taux d’imposition pour l’année 2016 a été pour nous l’occasion de souligner une fois de plus que la majorité refuse de considérer l’imposition des Villebonnais dans sa globalité. En fait ce maintien des taux est possible par le transfert de 50 000€ qui se poursuit année après année depuis 2009 du budget municipal vers la taxe d’enlèvement des ordures municipales (TEOM). Par ailleurs, l’opération de ré-échelonnement de la dette conduite en juillet 2015 a considérablement diminué les échéances financières dues par la commune. Cela ne veut pas dire que les emprunts ne seront pas remboursés mais que la charge de remboursement est étalée jusqu’en 2035. Les trois prochains mandats municipaux seront marqués par ce poids financier, conséquence directe de la politique menée par la majorité municipale actuelle. L’adjoint au finances, Victor Da Silva le dit sans ambages : nous tenons notre programme de mandature. Nous n’augmentons pas la fiscalité pendant ce mandat.

Effectivement, il repousse les échéances.

RER B : qu’est devenue la subvention de 500€ versée à l’association de villes du RER B sud le 28 Mai 2015 ? C’est par le biais d’une autre question que nous sommes revenus sur ce sujet, certes un peu mineur pour la commune, mais nous souhaitions néanmoins savoir ce qu’il était advenu de cette étude. Il apparaît donc que notre subvention et celles de autres communes a permis la financement d’une étude par la FNAUT, Fédération Nationale des Usages des Transports Ile de France , d’explorer l’idée d’une troisième voie pour un coût de 250 M€ au niveau des tunnels du Chatelet. Cette troisième voie améliorerait la régularité et la fiabilité dans les 2 sens du RER B. Le projet va être maintenant présenté au STIF, qui a la responsabilité de définir les travaux à mener et qui jugera donc de la pertinence de ce concept. Le schéma publié en ligne pour ce projet laisse voir que cette 3ème voie serait exploitée dans les 2 sens, situation opérationnelle bien connue pour présenter des risques.

RERB_projet3voies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>